Mes impressions sur le Musikmesse 2016

Mes impressions sur le Musikmesse 2016

Oui j'ai eu la chance d'aller au MusikMesse de Francfort. Et comment vous raconter ce périple...

Déjà la météo était au rendez vous, avec un ciel bleu, du soleil et une température plus que clémente, sans être étouffante, un 19 degrés au soleil, parfait !

Des halls dédiés pour chaque familles d'instruments

Ce que j'ai trouvé génial dans ce salon et festival (oui c'est aussi un festival), c'est que chaque famille d'instruments était présentée dans un hall différent. Les cuivres disposaient donc de leur propre environnement, les synthétiseurs et autres matériels électroniques aussi et bien entendu les instruments à cordes. Ce que j'ai trouvé plaisant c'est que les guitares classiques et les guitares électriques étaient divisées dans 2 halls différents, il y avait donc une véritable prise de risque à séparer les instruments "acoustiques" plutôt classiques et les instruments "rock". J'ai trouvé ça très efficace, car je ne vous raconte pas le bruit ambiant dans les halls "techno", et pire dans le hall des cuivres...

A titre personnel j'était surtout au départ intéressée par l'univers des guitares classiques, et le nombre de luthiers présents était tout simplement époustouflant. Au détour des allées on pouvait aussi trouver des fabricants de cordes et j'ai découvert de nombreux fabricants de cordes de guitare pas très connus et qui pourtant produisent des cordes d'une qualité remarquable. J'y ai par exemple découvert les cordes pour guitare électrique dénommées Vapor Shield de La Bella, qui sont tout simplement époustouflantes.

Des concerts partout !

Le spectacle était aussi en rendez vous puisque que dans les nombreuses zones ouvertes entres les halls se déroulaient des concerts à ciel ouvert. Avec d'innombrables "food-trucks" qui étaient disposés tout le long du parcours. Pas le temps de s'ennuyer ni de mourrir de faim et de soif, l'organisation était au top ! Entre les camions de burritos et de saucisses allemandes on pouvait trouver des jus de fruits frais, bien entendu des boissons alcoolisées et puis pour les noctambules, du café ! Certains petits luthiers indépendants comme les guitares suisses étaient installés dehors et on pouvait alors tester leur guitares dans des zones plus calmes que dans les halls de démonstrations, qui étaient bien souvent trop bruyant pour véritablement entendre le son de l'instrument.

    Publié le 12/04/2016
0 Commentaire(s) Poster un commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Laisse un commentaire

9912